Position du PS genevois sur RFFA : un volte-face regrettable

genf.jpg

Genève, le 13 mars 2019

Communiqué de presse

 

Position du PS genevois sur RFFA : un volte-face regrettable

 

Le retournement de veste du parti socialiste genevois (PS) décidé hier soir sur le volet cantonal de la réforme de la fiscalité des entreprises (RFFA) fait voler en éclat un compromis issu de plus de trois ans de travaux parlementaires ! Droit dans ses bottes, le PDC continuera à se battre en faveur de cette réforme indispensable pour Genève et la Suisse avec plus de 60'000 emplois directs ou indirects en jeu !

 

Le PDC regrette la volte-face du PS. Déjà dans le cadre de RIE 3 (réforme fiscale précédente), les socialistes avaient fait mine de participer aux travaux préparatoires de la réforme pour ensuite s’opposer au projet avec la plus grande véhémence.

 

Le nouveau volet cantonal de la réforme fiscale RFFA est raisonnable et permet de concilier fiscalité et mesures d’accompagnement sociales. L’évolution du taux d’imposition des entreprises permettra de sauvegarder à Genève un tissu économique fort ; le soutien à la petite enfance et la hausse des subsides d’assurance-maladie amélioreront durablement le pouvoir d’achat de la classe moyenne !

 

La position du PS dans ce dossier implique donc un regrettable rejet d’une solution permettant de dégager plus de 180 millions de francs pour soutenir plus de 125’000 personnes de la classe moyenne dans leur combat quotidien contre la hausse des primes d’assurance-maladie. Le PS défendra donc son initiative « 10% » dont l’application entrainerait malheureusement des dépenses colossales pour la collectivité (position incompréhensible de la part d’un parti gouvernemental) sans pour autant soulager de manière ciblée les personnes nécessitant un soutien.

 

Le PDC continuera envers et contre tout à défendre cette réforme, indispensable à Genève, au bien-être de son économie, à son attractivité et à son plein emploi.