Politique environnementale du PDC Genève

environnement-bilan-2018.jpg

Politique environnementale du PDC Genève

 

Le PDC attache une grande importance aux trois piliers du développement durable : l’économie, l’environnement, la société.

En matière d’environnement, le PDC s’engage à réduire les impacts de l’activité humaine sur le climat et pour que les générations futures soient reconnaissantes à la génération actuelle de leur laisser un canton respectant la Nature, où il est possible de vivre sainement et en préservant son avenir. La nature est le fondement de la vie et de l'économie. Le contact quotidien avec la nature est également un facteur essentiel de bien-être de la population.

 

A. Qualité de l'air

La pollution de l’air est un enjeu primordial pour la population de Genève et ses environs, avec plus d’un million d'habitants, notamment en matière de santé publique. Respirer un air sain est primordial pour notre santé. Quelque 250 personnes décèdent chaque année prématurément à Genève en raison de la pollution de l'air (entre 3000 et 4000 en Suisse).

Le PDC soutient les mesures de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, les particules fines et autres gaz responsables de la pollution de l’air.

 

B. Biodiversité

Notre Nature est un patrimoine inestimable, qu’il est vital de préserver et de développer. Les écosystèmes naturels occupent à Genève un peu plus du quart du territoire cantonal. Près de 20'000 espèces animales et 1'250 plantes sauvages ont été inventoriées dans le canton. Or la Nature en Suisse ne se porte pas bien. Toutes les facettes de la biodiversité sont atteintes de manière critique : 60% des espèces ont déjà disparues depuis 1970 et 35% sont menacées. En cause, la qualité des écosystèmes et leur surface ne cessent de diminuer.

Le PDC s'engage à préserver et recréer la biodiversité sur l'ensemble du territoire, les forêts, les réserves naturelles, les zones agricoles et les zones urbanisées.

 

C. Qualité et préservation de l’eau

L’eau est une ressource indispensable à notre vie et à certaines activités. A Genève, l’eau du robinet est bien plus écologique que l’eau en bouteille. La préservation de la qualité de l’eau du lac et des nappes phréatiques genevoises est une priorité pour continuer à avoir accès à une eau de qualité. Ces réservoirs d’eau douce sont particulièrement exposés aux pollutions, alors qu’ils servent à la consommation humaine. On y retrouve des résidus de produits cosmétiques, industriels, de médicaments ou encore de substances phytosanitaires.

Le PDC s’engage activement dans les stratégies qui permettent de réduire les principales atteintes écologiques aux eaux du lac et des rivières, afin de préserver la santé de notre population et la faune. Il s’engage aussi à réduire le gaspillage.

 

D. Réduction du bruit

Le bruit est aussi un problème environnemental. Les nuisances sonores ont des incidences sur notre qualité de vie et sur notre santé. En Suisse, une personne sur cinq souffre du bruit. Les conséquences des nuisances sonores se mesurent au niveau social, médical et économique. Elles ont un impact économique en Suisse de plus de deux milliards de francs par an.

Le PDC soutient les mesures qui permettent la réduction du bruit et veut renforcer les mesures de contrôle pour améliorer l’efficacité des dispositifs légaux et réglementaires.

 

E. Production et consommation d’énergie

L'énergie est indispensable à notre vie quotidienne et à toute activité économique. Selon sa source de production, elle génère aussi des effets négatifs sur notre environnement. La consommation d’énergie fossile à Genève est plus élevée que dans le reste de la Suisse, en raison d’un important parc immobilier datant des années 1950 à 1970, de la présence de vieilles chaudières, d’une isolation insuffisante des bâtiments et de la consommation de carburants pour la mobilité.

Le PDC soutient la production d’énergie locale et renouvelable, ainsi que les mesures visant la réduction de la consommation, l’efficacité énergétique et la mise en réseau des énergies.

Le PDC s’engage pour que le canton se dote d’une nouvelle stratégie de rénovation des bâtiments publics et privés sur le long terme et de moyens incitatifs pour accélérer le taux de rénovation.

 

F. Aménagement du territoire

Le sol est une ressource très importante mais limitée. Son utilisation doit être partagée pour se loger, se nourrir, se mouvoir, ses loisirs et le besoin d’espaces verts.

Le PDC s’engage pour une utilisation parcimonieuse du sol, pour un développement urbain raisonné, en priorité à l’intérieur de la couronne urbaine ainsi que le long des axes de transports en commun, pour garantir des espaces pour la production alimentaire et pour que la biodiversité puisse être préservée et développée.

 

G. Mobilité

Genève a pris du retard concernant ses infrastructures de transport. Le trafic routier ne fait qu’augmenter, génère de la pollution, des nuisances sonores et occupe une place importante de l’espace public. Les embouteillages et les coûts du temps perdu pour l’ensemble du trafic routier motorisé en Suisse s’élèvent à plus de 2 milliards de francs à l’économie chaque année. Pour que la situation s’améliore, des solutions de mobilité durable sont indispensables.

Le PDC s’engage en faveur des transports publics, de la mobilité douce au centre-ville et du développement de moyens de transport collectifs et individuels plus respectueux de l’environnement.

 

H. Agriculture

L’activité agricole est importante pour la production alimentaire, l’économie locale, l’emploi et la formation d’apprentis, la beauté du paysage et la préservation de la biodiversité de notre région.

Le PDC s'engage pour une agriculture de proximité sans OGM, respectueuse de l’environnement, rémunératrice et qui assure en priorité l'approvisionnement alimentaire du canton et de la région.

 

Un document séparé Politique Agricole donne plus de détails sur la vision de l’Agriculture par le PDC Genève (en cours d’élaboration).

 

I. Economie circulaire

L’économie circulaire est basée sur le concept que le déchet d'une industrie soit recyclé en matière première d'une autre industrie. Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières, et des sources d'énergies non renouvelables.

Les activités humaines produisent des déchets en grande quantité. Ceux-ci peuvent être en partie recyclés et intégrés dans le cycle économique, réduisant ainsi l’impact sur notre environnement. Le taux de recyclage à Genève ne dépasse pas 50% et il semble illusoire de penser que nous atteindrons 60% d’ici 2024 sans actions concrètes et tangibles, impliquant l’industrie, la grande distribution et les consommateurs.

Le PDC soutient le développement d’une économie circulaire et toute mesure favorisant le recyclage des déchets et la diminution du gaspillage.

Le PDC soutient les mesures prises par les entreprises pour réduire les impacts de leurs activités, de leurs produits et de leurs services sur l’environnement.

Le PDC soutient les initiatives visant à attirer des acteurs et des entreprises impliquées dans le développement durable.

 

J. Finance durable

La place financière genevoise se retrouve au 26ème rang mondial, alors qu’elle occupait la 8ème place il y a dix ans. Le secteur financier dispose d’une fenêtre d’opportunité et d’une position unique pour concilier rendement économique, environnement et impact sociétal. Genève possède un atout unique : elle est la capitale opérationnelle et technique de la mise en oeuvre des 17 Objectifs du Développement Durable.

Le PDC soutient les politiques publiques et initiatives privées favorisant une orientation de la place financière genevoise dans la durabilité.

 

K. Éducation et formation

Les nouvelles générations portent l’espoir de la défense de l’environnement et de la lutte contre le dérèglement climatique. Elles sont aussi le moteur du changement. L'écologie doit être enseignée à tous les niveaux et aussi appliquée concrètement. De plus de nouveaux métiers se développent dans les domaines liés à l’environnement.

L’écologie à l'école concerne bien sûr la pédagogie, mais également les aspects liés à l'environnement, comme la qualité des bâtiments, le matériel, les produits d'entretien, l’alimentation et les modes de transport.

Le PDC s’engage pour que la protection de l’environnement et la pratique de l’écologie soient davantage partie intégrante de l’enseignement et de la formation.