Communiqué de presse: résultats des votations du 9 février 2020

81635149_1328559280650915_7466493742912897024_o.jpg

 

 

Communiqué de presse

 

Votations populaires du 9 février 2020 : des résultats contrastés

 

Le PDC Genève a pris connaissance des résultats des votations cantonales du jour. Au niveau fédéral, le PDC se réjouit de voir adoptée la modification du code pénal dans le sens d’une pénalisation de la discrimination en raison de l’orientation sexuelle. Le PDC est très satisfait du rejet de l’initiative pour « Davantage de logements abordables ». Au niveau cantonal, le parti démocrate-chrétien se félicite du refus de l’abolition de l’impôt sur les chiens et s’inquiète du refus des projets de développement prévus à Vernier et Meyrin.

 

Interdiction de la discrimination en raison de l’orientation sexuelle :

 

La population genevoise et suisse a très largement soutenu la modification du code pénal visant à interdire la discrimination en raison de l’orientation sexuelle. Les arguments des référendaires n’ont heureusement pas convaincu les votants qui ont plébiscité un texte indispensable, faisant écho aux droits fondamentaux protégés par notre Constitution. Il est essentiel de garantir la protection des personnes ou groupes de personnes visées par des actes ou paroles déplacées et abaissantes.   

 

« Davantage de logements abordables » :

 

Le rejet de cette initiative par la population suisse est une excellente nouvelle. L’initiative qui prévoyait de réserver la construction d’au moins 10% des nouveaux logements par des maitres d’ouvrage d’utilité publique faisait fi des contextes cantonaux particuliers, tant en termes de taux de vacance des logements que du contexte légal existant (relevons par exemple qu’à Genève la loi sur les zones de développement prévoit une répartition des types de nouvelles constructions en en réservant dans les faits une proportion importante aux maitres d’ouvrages d’utilité publique). L’acceptation de cette initiative par les citoyennes et citoyens de notre canton pose en revanche certaines questions, particulièrement compte tenu du rejet des deux objets de votation liés aux modifications de zones prévues sur les communes de Meyrin et Vernier (voir ci-dessous).

 

Abolition de l’impôt sur les chiens :

 

Une très large majorité des votants du Canton de Genève a rejeté la proposition d’abolir l’impôt sur les chiens. Le PDC se félicite de ce résultat qui démontre que la population a réalisé que les chiens, particulièrement en milieu urbain, engendrent des coûts pour les collectivités publiques (propreté des rues, surveillance par les agents de police municipale, etc.). Supprimer l’impôt sur les chiens aurait nécessité de reporter ces coûts sur l’ensemble des contribuables ce qui n’aurait pas été juste et aurait impliqué des charges pour les communes sans recettes fiscales équivalentes pour les financer. Le PDC tient à remercier particulièrement son député François Lance, référendaire, pour son implication dans la campagne.

 

Zones de développement à Meyrin et Vernier :

 

La population genevoise a refusé aujourd’hui deux projets de modification de zones sur les communes de Meyrin et Vernier. Le PDC, particulièrement actif dans le travail parlementaire qui avait mené au vote du Grand Conseil sur ces deux objets prend acte de ce résultat tout en étant préoccupé par l’avenir du développement de notre Canton et par les votes contradictoires des genevois (le 24 novembre dernier, l’obligation de déclasser en zone de dév était acceptée, de même que le projet du Pré-du-Stand refusé), qui disent vouloir des logements aux loyers abordables, tout en refusant de construire. Pour le PDC, il est essentiel de mener le Plan directeur cantonal 2030 à bien et à ce titre de construire de nouveaux quartiers afin de palier la pénurie de logements, tout en préservant la zone agricole. Le vote du jour s’inscrit dans un contexte de méfiance toujours plus forte de la population vis-à-vis du développement de notre canton. Le PDC continuera à se battre pour un développement harmonieux et qualitatif afin d’offrir du logement à la classe moyenne, aux jeunes et familles de notre canton. Une réflexion régionale devrait désormais être considérée comme prioritaire afin d’envisager la construction de logements à l’échelle du Grand Genève.

 

Contacts :

Vincent Maitre, Président du PDC Genève             

Nicolas Fournier, Secrétaire général du PDC Genève