Communiqué de presse - Dépôt au Parlement d’une loi-cadre sur les familles

Famille-min.jpeg

 

Genève, le 28 mai 2020

 

Communiqué de presse

 

Dépôt au Parlement d’une loi-cadre sur les familles

 

Le PDC s’apprête à déposer au Grand Conseil une loi-cadre sur les familles. Forte de 36 articles, cette loi a pour ambition de soutenir et promouvoir les familles genevoises à travers une vision transversale, réunissant les différentes politiques publiques concernées, dans le but de concrétiser une stratégie de politique familiale cohérente et efficiente pour l’ensemble de nos concitoyens.

 

Cette loi cadre abordera des thèmes fondamentaux aussi variés que le soutien à la parentalité, la lutte contre les violences familiales, l’aide financière aux familles, la protection de la maternité et de la paternité, la promotion culturelle et sportive, la protection de l’environnement, la garantie de l’accueil parascolaire, la promotion des activités extrascolaires, l’harmonisation des vacances scolaires, la scolarisation des enfants en situation de handicap, le soutien à la formation et à la réinsertion professionnelle, l’aide à la formation, l’adaptation de l’aménagement du territoire, le développement de l’accès au logement, la garantie de la protection numérique, le maintien d’une fiscalité équilibré, l’établissement de procédures judicaires de médiation et de conciliation, le soutien à une vraie coparentalité en cas de séparation, la promotion de la santé nutritionnelle, sportive et sexuelle, la sécurité des espaces publics familiaux, l’adaptation de l’offre de transports et des mesures en lien avec la mobilité individuelle.

 

Parmi ces aspects, le PDC souhaite particulièrement mettre l’aspect sur trois points :

 

  • D’abord, le développement des structures d’accueil extrafamiliales et extrascolaires : le parti se bat pour garantir des structures ouvertes toute l’année et prix abordables, afin d’offrir une place de garde à chaque enfant de canton, en collaboration avec les communes et le secteur privé.
  • Ensuite, la lutte contre la violence et le harcèlement : le parti se bat pour protéger la jeunesse de toute forme de maltraitance, qu’elle soit physique, psychologique ou sexuelle, tant en milieu familiale que scolaire, à travers une prévention et un accompagnement ciblés.
  • Enfin, le développement de la conciliation entre vie familiale et professionnelle ainsi que la flexibilisation du travail : le parti se bat pour une prise en considération des obligations familiales de chacun-e et la création d’emplois privilégiant le temps partiel, le télétravail ou l’annualisation des horaires afin de ne plus devoir choisir entre son emploi et sa famille.

 

A travers cette loi cadre, le PDC genevois entend ainsi continuer de promouvoir et de défendre les besoins et les intérêts des familles dans un canton où le coût de la vie est trop cher pour une qualité de vie souvent fragile. A ce titre, notre parti poursuivra ses efforts de lutte contre la précarisation croissante des familles, particulièrement celles à faibles revenus, nombreuses et monoparentales. Car c’est en rendant à la cellule familiale sa juste dignité que la pleine stabilité du corps social sera garantie.  

 

Contacts :

Vincent Maitre, président du PDC Genève et conseiller national   

Jacques Blondin, chef de groupe de la députation                          

Delphine Bachmann, députée                                                          

Jean-Luc Forni, député                                                                     

Sébastien Desfayes, député suppléant                                            

Nicolas Fournier, secrétaire général du PDC Genève